Cigarette électronique: l'OMS prône une interdiction aux mineurs

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé mardi d'interdire la vente de cigarettes électroniques aux mineurs. L'agence de l'ONU a estimé que leur consommation pose de "graves menaces" pour les adolescents et les foetus.

Les experts se sont également prononcés pour une interdiction de leur consommation dans les espaces publics fermés "au moins jusqu'à ce qu'il soit prouvé que la valeur exhalée n'est pas dangereuse pour les personnes passant aux alentours", selon un rapport publié mardi à Genève.

"Les preuves existantes montrent" que les cigarettes électroniques "ne sont pas de la simple vapeur d'eau", comme le disent souvent leurs fabricants, a affirmé l'OMS. Aussi, leur usage "pose de graves menaces pour les adolescents et foetus", selon les experts.

D'après l'OMS, il existe suffisamment de preuves pour mettre en garde les "enfants, adolescents, femmes enceintes et femmes en âge de procréer" sur les conséquences à long terme que peut avoir la consommation de cigarettes électroniques sur "le développement du cerveau".

Ces recommandations sont publiées par l'OMS en vue de la sixième session de la Conférence des parties à la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac qui aura lieu du 13 au 18 octobre à Moscou.

Forte croissance

Quelques heures plus tôt, le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) avait annoncé que l'usage de la cigarette électronique chez les jeunes non-fumeurs a triplé en deux ans et les encourage à passer au tabac.

Environ 263'000 collégiens américains, n'ayant jamais fumé, ont utilisé une cigarette électronique en 2013, contre 79'000 en 2011, insdique une étude du CDC publiée lundi dans le journal "Nicotine and Tobacco Research".

Santé des jeunes

Selon le CDC, ces jeunes sont aussi deux fois plus susceptibles de passer au tabac, avec 43,9% ayant l'intention de fumer des cigarettes traditionnelles dans l'année, contre 21,5% des non-fumeurs n'ayant jamais utilisé une cigarette électronique.

Lundi, l'American Heart Association (AHA), une organisation influente dédiée à la santé cardio-vasculaire, s'est aussi inquiétée de l'impact de cet appareil sur la santé des jeunes.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus