Coup d'envoi du scrutin européen au Royaume-Uni et Pays-Bas

Les Britanniques et les Néerlandais votent depuis ce matin. Ils ont donné le coup d'envoi d'élections européennes qui s'annoncent marquées par la montée des partis europhobes et populistes ainsi qu'une forte abstention.

Etalées sur quatre jours dans les 28 pays de l'Union européenne, ces élections destinées à désigner pour cinq ans les 751 députés du Parlement européen pourraient voir les partis anti-UE réaliser des scores historiques dans plusieurs pays-clés. C'est le cas aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, où les bureaux de vote ont ouvert respectivement à 07h30 et 08h00 suisses.

Les résultats officiels seront connus en même temps dans tous les pays membres, une fois fermés les bureaux de vote italiens dimanche à 23h00. Mais des sondages sortie des urnes seront publiés aux Pays-Bas dès ce soir.

Dans le bureau de vote de la gare de La Haye, Marja Bijleveld, une fonctionnaire de 64 ans, a été la première à voter. "Si vous êtes contre l'Europe, c'est que vous ne disposez pas des bonnes informations", a commenté cette électrice, alors que le Parti pour la Liberté (PVV) du député anti-islam et eurosceptique Geert Wilders fait la course en tête dans les sondages aux Pays-Bas.

Côté britannique, le parti anti-immigration et europhobe Ukip de Nigel Farage est donné en vainqueur par les tout derniers sondages, devant l'opposition travailliste, tandis que les conservateurs au pouvoir sont relégués en troisième position.

Dans un pays en proie à un regain d'euroscepticisme, le "Parti de l'indépendance du Royaume-Uni", qui détient neuf sièges de députés européens, pourrait en gagner plus d'une dizaine supplémentaires, selon des prévisions d'analystes.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes