Crash du Boeing 777: le pilote avait demandé à ne pas atterrir

Un B-777 d'Asiana Airlines a raté son atterrissage et pris feu à l'aéroport de San Francisco samedi faisant 2 tués et 182 blessés parmi les 307 passagers et membres d'équipage. Selon la National Transportation Safety Board (NTSB), l'avion volait à une vitesse bien inférieure à la normale.

La présidente de la NTSB Deborah Hersman a également précisé lors d'une conférence de presse que selon les boîtes noires, le pilote avait demandé l'autorisation de ne pas atterrir et de reprendre de l'altitude, un peu plus d'une seconde avant l'impact.

"Durant l'approche (de la piste d'atterrissage), les données indiquent que l'appareil avait ralenti et que la vitesse était inférieure à la vitesse optimale", a-t-elle expliqué. "Les gaz ont été remis quelques secondes avant l'impact, et les moteurs ont répondu normalement", a-t-elle ajouté.

Sept secondes

L'écoute des conversations dans le cockpit a permis d'établir que "la requête de l'un des membres d'équipage pour accélérer a été lancée environ sept secondes avant l'impact. Et l'appel (à la tour de contrôle) pour reprendre de l'altitude est arrivé une seconde et demie" avant que la queue de l'appareil ne heurte le sol, provoquant l'accident.

Mme Hersman a précisé qu'il était "trop tôt pour arriver à une quelconque conclusion. Toutes les options sont sur la table".

Par ailleurs, un système de navigation qui aide les pilotes à accomplir la descente de l'avion en cas de mauvaises conditions météorologiques était éteint. Des spécialistes en sécurité aérienne ont expliqué qu'il était fréquent que le système de guidage Glide Path soit désactivé lorsqu'un atterrissage ne présentait pas de danger particulier.

Les équipes de la NTSB devraient rester à l'aéroport de San Francisco environ une semaine pour poursuivre leur enquête. Quant au ministère sud-coréen des Transports, il a précisé avoir dépêché une équipe de quatre personnes pour inspecter la carcasse du Boeing.

Deux adolescentes tuées

Deux adolescentes chinoises ont été tuées, selon le ministère sud-coréen des Transports et Asiana. Parmi les 291 passagers, figuraient 77 Coréens, 141 Chinois, 61 Américains et un Japonais. L'avion avait commencé son voyage à Shanghai avant de faire escale à Séoul et de continuer jusqu'à San Francisco.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes