Crime en Alsace: l'adolescent avoue le meurtre de sa soeur

Un adolescent français de 15 ans, qui gardait sa soeur de 11 ans et son frère de 8 ans, a avoué avoir tué mardi la première et grièvement blessé le deuxième. Il a été présenté à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen pour assassinat et tentative d'assassinat sur mineurs de quinze ans.

Il a avoué être l'auteur du crime à l'arme blanche perpétré à Moernach, un petit village de l'est de la France près de la Suisse (Haut-Rhin), ont indiqué jeudi des sources proches de l'enquête.

"Il y a préméditation, parce qu'il explique qu'il a décidé de le faire, mais en même temps, ce sera un des enjeux de l'instruction d'avoir une explication cohérente", a dit le procureur de Mulhouse lors d'une conférence de presse."On a un jeune homme qui donne maintenant une description du déroulement des faits qui est cohérente", a-t-il précisé. Le parquet a demandé son placement en détention.

"Rôdeur vêtu de noir"

L'adolescent avait donné l'alerte mardi. Il a été vu par une voisine en train de sortir de la maison familiale, torse nu et hurlant, avec des traces de sang sur lui, et se diriger chez un voisin. Il a alors affirmé avoir été attaqué par "un rôdeur", vêtu de noir, mais les enquêteurs n'avaient pas trouvé ses propos "structurés".

Les secours avaient découvert à leur arrivée dans le salon du pavillon cossu le corps de la fillette baignant dans une mare de sang, tuée de plusieurs coups portés avec une arme tranchante. Son frère cadet gisait dans un état grave et présentait de nombreuses blessures.

Problèmes relationels

"Il ne semblerait pas que le vécu du jeune homme, lié notamment à ses pratiques de jeux (vidéo), etc., soit directement à l'origine (des faits), c'est plus global que ça, ça ressemble plutôt à un mal-être", a précisé le procureur.

Des problèmes relationnels avec son frère et sa soeur pourraient constituer "un des éléments", a-t-il ajouté, précisant que des expertises psychiatriques et psychologiques seraient nécessaires pour élucider les raisons de ce passage à l'acte

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes