Damas demande à l'ONU d'empêcher des frappes américaines

La Syrie a demandé à l'ONU d'empêcher toute agression contre son territoire après que Barack Obama a réaffirmé son intention de mener des frappes contre Damas. Alliée indéfectible du régime, la Russie a envoyé un navire de reconnaissance en Méditerranée orientale.

Dans une lettre au secrétaire général Ban Ki-moon et à la présidente du Conseil de sécurité Cristina Perceval, le représentant permanent de la Syrie à l'ONU Bachar Dja'afari demande à M. Ki-moon "d'assumer la responsabilité d'empêcher toute agression contre la Syrie et de favoriser une solution politique à la crise en Syrie".

Il estime que le Conseil de sécurité doit "rester dans son rôle de garant de la sécurité en empêchant tout recours absurde à la force en dehors de la légitimité internationale".

Navire russe en Méditerranée

La Russie envoie un navire de reconnaissance en Méditerranée orientale. Le "Priazovié" a quitté la base navale de Sébastopol (Crimée) pour une mission de "collecte d'informations dans le secteur d'un conflit en pleine escalade".

Alliée de Damas, la Russie dispose d'installations navales dans le port syrien de Tartous, au bord de la Méditerranée. Elle refuse toute intervention militaire contre le pouvoir syrien et s'est opposée à l'adoption de plusieurs résolutions contre Damas au Conseil de sécurité de l'ONU.

Les informations présentées par les Etats-Unis et leurs alliés concernant l'utilisation d'armes chimiques par le régime syrien "ne convainquent absolument pas" Moscou. Washington a assuré dimanche avoir analysé des échantillons.

Par ailleurs, la Chine s'est déclarée vivement préoccupée par la perspective d'une intervention militaire unilatérale contre la Syrie.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes