Le pape François a retrouvé force et vigueur

Le pape François a repris ses engagements ce week-end, après avoir dû annuler une visite vendredi en raison d'une "légère indisposition". Dimanche, lors de la prière de l'Angelus, il a lancé un appel au dialogue pour mettre fin aux combats qui font rage en Irak.

"Les nouvelles qui nous parviennent d'Irak sont malheureusement très douloureuses. Je m'unis aux évêques de ce pays dans leur appel aux gouvernants, pour que, par le dialogue, on puisse préserver l'unité nationale et éviter la guerre", a déclaré le Saint-Père aux milliers de fidèles rassemblés sous les fenêtres du Palais apostolique.

Le pape a aussi exprimé sa proximité avec les "milliers de familles, chrétiennes en particulier, qui ont dû abandonner leurs maisons et se trouvent en grave danger".

Corruption dénoncée

Auparavant, le souverain pontife avait célébré une messe à la basilique Saint-Pierre. Il a semblé en bonne forme lors de cet office de 2 heures consacré aux Saints Pierre et Paul, au cours duquel il a remis le "pallium" à 24 nouveaux archevêques métropolitains. Il les a appelés à ne pas chercher "l'appui de ceux qui ont le pouvoir".

Dans le même esprit, François a dénoncé la corruption dans une interview publiée par le quotidien "Il Messaggero". "Aujourd'hui, le problème c'est que la politique est discréditée, dévastée par la corruption, le phénomène des pots-de-vins. La corruption malheureusement est un phénomène mondial. Il y a même des chefs d'Etat qui sont en prison pour cela".

Fatigué mais souriant

Samedi, selon des journalistes à Rome, le pape trahissait une certaine fatigue, mais il a souri avec son affabilité habituelle. Il a eu quelques quintes de toux et parlait d'une voix très basse.

Il a dû annuler des déplacements pour des raisons de santé ces dernières semaines. Vendredi, il avait même renoncé au dernier moment à une visite à l'hôpital catholique Gemelli de Rome, en raison d'une "indisposition" de nature non précisée. Selon les médias, il était "très fatigué" et aurait souffert de maux de tête.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus