Droits humains: du Tibet à l'Amazonie, des militants se mobilisent

La Journée des droits de l'homme a été l'occasion pour des militants de dénoncer lundi à Genève les violences contre les filles, la répression au Tibet, l'exploitation de l'Amazonie et la peine de mort. La Haut Commissaire Navi Pillay a critiqué les discriminations dont les femmes sont les victimes.Une chaîne humaine de près de 150 personnes a été organisée par l'UNICEF au centre de Genève pour protester contre les violences faites aux filles dans le monde. Les manifestants se sont tenus par la main devant une banderole "Stop violence faite aux filles. Donnez une voix aux filles". /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus