EI: plus de 200 jihadistes et 22 civils tués en une semaine

Au moins 211 jihadistes et 22 civils ont péri depuis le début des frappes en Syrie de la coalition menée par Washington, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ces bombardements ont débuté il y a une semaine.

Selon l'ONG, qui dispose d'un large réseau de sources civiles, médicales et militaires et fournit au quotidien le bilan de la guerre en Syrie depuis 2011, ces personnes ont péri dans les frappes menées depuis le 23 septembre par la coalition de Washington et ses alliés arabes dans les province d'Alep, de Raqa (nord), d'Idleb (nord-ouest), de Deir Ezzor (est) et de Hassaka (nord-est).

La majorité des jihadistes morts sont membres de l'organisation Etat islamique (EI), en plus de près de 60 combattants du front Al-Nosra, branche d'Al-Qaïda en Syrie, classée comme organisation "terroriste" par Washington.

Le président américain Barack Obama avait admis dimanche que les Etats-Unis avaient sous-estimé la menace représentée par les groupes extrémistes en Syrie. Il a en outre qualifié ce pays de "Ground Zero pour les jihadistes à travers le monde".

Plus de 4000 sorties d'avions

Par ailleurs, l'armée américaine a procédé à 4100 sorties aériennes en Irak et en Syrie depuis le lancement le 8 août de l'offensive contre l'EI, a indiqué un responsable militaire américain sous couvert de l'anonymat. Près de 1400 d'entre elles étaient des vols de ravitaillement pour les avions en date du 27 septembre, a précisé ce responsable, sans donner de chiffre sur les vols de surveillance.

S'ajoutent à cela une quarantaine de vols menés par les cinq pays arabes membres de la coalition emmenée par Washington contre l'EI depuis le 23 septembre. Selon le Pentagone, la Jordanie, l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn et le Qatar ont mené 23 frappes aériennes en Syrie, les Américains, 66.

Si l'opération continuait sur cette cadence, le nombre de sorties aériennes en Irak et Syrie dépasserait l'intervention américaine aérienne en Libye. D'avril à fin août 2011, les Etats-Unis avaient accompli 5300 sorties aériennes dans le cadre d'une campagne menée par l'OTAN.

Offensive des Kurdes sur trois fronts

Les forces kurdes ont lancé mardi une offensive sur trois fronts contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans le nord de l'Irak, ont annoncé des officiers peshmergas. Les combattants kurdes sont entrés dans la ville de Rabia, à la frontière syrienne, après avoir pris deux villages.

La coalition conduite par les Etats-Unis a, elle, mené des frappes contre le groupe Etat islamique qui avance vers la ville syrienne d'Aïn al-Arab (Kobané en kurde), à la frontière avec la Turquie.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes