Ebola: confinement obligatoire pour les habitants en Sierra Leone

La Sierra Leone va imposer à tous ses habitants un confinement de trois jours, du 19 au 21 septembre. Les autorités veulent ainsi essayer d'enrayer la propagation du virus Ebola à travers le pays, a annoncé vendredi un conseiller de la présidence.

"Le confinement signifie que personne, encore moins un véhicule à l'exception de ceux qui sont essentiels pour le service, ne sera autorisé à circuler. La mesure s'appliquera à tout le monde", a affirmé le porte-parole du gouvernement, Abdulai Barratay, joint au téléphone samedi.

Quelque 21'000 personnes seront recrutées pour mettre en application ce confinement. "Ainsi, le personnel de santé et celui des organisations non gouvernementales feront du porte-à-porte pour détecter des cas probables de maladie d'Ebola cachés par leurs parents dans les maisons", a-t-il ajouté.

"La mesure sera soutenue par l'arrivée de plusieurs ambulances et quelque 30 véhicules utilitaires. C'est une opération que nous allons organiser périodiquement jusqu'à ce que la maladie d'Ebola soit vaincue", a poursuivi M. Barratay, sans donner de détails supplémentaires.

Manque de personnel qualifié

"Cette approche agressive est nécessaire pour traiter une fois pour toutes la propagation d'Ebola", a déclaré Ibrahim Ben Kargbo, conseiller de la présidence au sein de la mission de lutte contre Ebola en Sierra Leone.

L'épidémie de fièvre hémorragique a fait 491 morts dans le pays. Au total, quelque 2100 décès ont été recensés depuis mars dans les pays principalement touchés en Afrique de l'Ouest.

Plusieurs milliers de policiers et de militaires sont déjà déployés pour faire respecter la mise en quarantaine des communes dans les régions les plus touchées de Sierra Leone près de la frontière avec la Guinée.

Malgré l'envoi de fonds et d'équipements du monde entier vers l'Afrique de l'Ouest, l'épidémie de fièvre Ebola se propage plus rapidement que jamais. Selon les experts, le manque de personnel qualifié au sein de systèmes de santé faiblement structurés constitue un obstacle majeur à la lutte contre le virus.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus