Vers une victoire des pro-Occidentaux en Ukraine

Les partis favorables à un rapprochement avec l'Europe ont enregistré dimanche une nette victoire lors des élections législatives en Ukraine, selon les premières estimations. Ce scrutin anticipé a eu lieu malgré le conflit opposant dans l'est du pays l'armée ukrainienne aux rebelles prorusses. Des tirs ont à nouveau été entendus lundi à Donetsk.

Il s'agit d'un succès sans précédent des partis pro-Occidentaux depuis l'indépendance de l'Ukraine. Autre événement historique, le Parti communiste pourrait disparaître de l'assemblée. Les sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote donnaient dimanche environ 70% des voix aux différents partis pro-Occidentaux, dont le Bloc du président Petro Porochenko.

Selon les projections, le courant conduit par Porochenko obtiendrait 23% des suffrages, talonné par le Front populaire du Premier ministre Arseni Iatseniouk, 21,3%. Samopomitch, parti composé de jeunes représentants de la société civile et de combattants venus de l'Est, arriverait troisième avec 13,2% des voix.

Bloc de l'opposition

Parmi les 29 formations politiques en lice, le bloc de l'opposition obtiendrait 7,6%, franchissant la barre des 5% indispensables pour être représenté à la Rada, le Parlement ukrainien. Conduite par l'ex-ministre de l'Energie Iouri Boïko, cette formation réunit les alliés de l'ancien président Viktor Ianoukovitch.

Suivent le Parti radical du populiste Oleg Liachko (6%), les nationalistes de Svoboda (6%) et le parti Batkivchtchina de l'ancienne Première ministre Ioulia Timochenko (5%). Avec moins de 3,%, le Parti communiste est en passe de perdre sa place à la Rada pour la première fois depuis 1993.

Le ministère russe des Affaires étrangères a salué la tenue de ces élections. Selon lui, il s'agit d'une victoire des partisans de la "paix".

Regain de tension à Donetsk

Lundi matin, des tirs d'artillerie soutenus ont retenti à Donetsk, le fief des rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine. Ces tirs ont marqué une reprise des combats après deux jours de relative accalmie.

Des journalistes de l'AFP ont entendu une trentaine de tirs de lance-roquettes multiples Grad ("orgues de Staline") en début de matinée dans le quartier Poutilovski, près de l'aéroport. Une base militaire a été touchée à quelques kilomètres de là, à Avdiivka, du côté ukrainien, a indiqué quelques minutes plus tard un habitant.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes