Edward Snowden est arrivé à Moscou - demande d'asile à l'Equateur

L'ex-consultant de la CIA Edward Snowden, qui fuit les poursuites de son pays après avoir publié des informations explosives sur la surveillance électronique américaine, a donné à son périple des allures de Guerre froide en arrivant dimanche à Moscou. Il a demandé l'asile politique à l'Equateur.

Les Etats-Unis ont demandé qu'il ne soit pas autorisé à poursuivre sa route. La porte-parole du département d'Etat, qui accompagnait en Inde le secrétaire d'Etat américain John Kerry, a déclaré que le passeport de M. Snowden avait été révoqué en raison de l'émission de "mandats d'arrêt" contre lui.

M. Snowden semblait toutefois se trouver dans la soirée dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou et une source policière russe citée par l'agence de presse Interfax a estimé que l'Equateur pouvait lui délivrer le cas échéant un document de substitution.

Demande évoquée par Quito

"Le gouvernement de l'Equateur a reçu une demande d'asile de la part d'Edward Snowden", a déclaré le ministre équatorien des Affaires étrangères Ricardo Patiño dimanche soir depuis le Vietnam.

Edward Snowden est arrivé à Moscou selon des informations concordantes à bord d'un vol de la compagnie russe Aeroflot en provenance de Hong Kong.

Après avoir quitté son domicile de Hawaï, il s'était réfugié sur le petit territoire autonome chinois le 20 mai, d'où il avait publié ses éléments.

Dans la soirée, le site WikiLeaks a annoncé que M. Snowden était "en route pour la République d'Equateur par un chemin sûr afin d'obtenir l'asile". "Il est escorté par des diplomates et des conseillers juridiques de WikiLeaks", a indiqué WikiLeaks dans un communiqué publié à Londres.

Prévu au Venezuela

Selon des sources russes, le nom d'Edward Snowden figure sur un vol Aeroflot décollant lundi à 14h05 (12h05 en Suisse) à destination de Cuba. Les mêmes sources affirmaient, avant que ne soit révélée sa demande d'asile à l'Equateur, qu'il rejoindrait ensuite le Venezuela.

La justice américaine a indiqué qu'elle mènerait "la coopération policière adéquate" avec les pays où Edward Snowden pourrait se rendre.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus