Edward Snowden renonce à demander l'asile en Russie

L'ex-consultant américain Edward Snowden, réfugié dans un aéroport de Moscou et recherché par Washington pour espionnage, a renoncé à demander l'asile politique en Russie, a indiqué mardi le porte-parole du Kremlin. Il a demandé l'asile dans une vingtaine de pays, dont la Suisse, avait affirmé auparavant le site Wikileaks.

"En apprenant hier la position de Poutine sur les conditions nécessaires pour rester en Russie, il a renoncé à sa demande", a déclaré Dmitri Peskov. Le président russe Vladimir Poutine avait dit lundi qu'Edward Snowden pouvait rester en Russie uniquement s'il cessait "ses activités visant à faire du tort" aux Etats-Unis.

Bloqué depuis huit jours dans la zone de transit de l'aéroport de Cheremetievo de Moscou, l'ancien consultant de la National Security Agency (NSA) aurait demandé l'asile, outre la Suisse, à l'Allemagne, l'Autriche, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Irlande, l'Italie, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne et la Russie, affirme WikiLeaks.

Des requêtes ont également été déposées auprès de la Bolivie, du Brésil, de la Chine, de Cuba, de l'Inde, du Nicaragua et du Venezuela. S'y ajoutent l'Islande et l'Equateur, auprès desquels des dossiers avaient déjà été déposés.

Ces demandes, ajoute WikiLeaks, ont été remises au consulat russe de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo qui a commencé à les diffuser auprès des ambassades concernées à Moscou.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes