Effondrement d'un immeuble à Dacca: le bilan s'alourdit à 152 morts

Au moins 152 personnes sont mortes et un millier d'autres ont été blessées mercredi dans l'effondrement d'un immeuble de huit étages à la périphérie de Dacca, au Bangladesh. Le bâtiment abritait plusieurs ateliers de confection. Il s'est effondré comme un château de cartes.De nombreux disparus restent encore prisonniers des décombres. Les recherches se poursuivaient jeudi. Selon le ministre de l'Intérieur, le bâtiment était une construction illégale.L'immeuble Rana Plaza s'est effondré mercredi à 09h00 locales (05h00 en Suisse) à Savar, près de Dacca. Seul le rez-de-chaussée est resté intact. La scène évoquait les conséquences d'un puissant séisme.Une tragédie"Le travail des secours bat son plein. Mais il va falloir des jours pour en voir la fin. C'est une énorme tragédie", a commenté un responsable des pompiers.Équipés de découpeuses et de grues, des centaines de pompiers et de membres de l'armée appelés en renfort luttaient jeudi pour retrouver des survivants dans la montagne de gravats et de morceaux d'acier tordu. Les blessés étaient évacués sur des brancards de fortune confectionnés avec des habits.Des fissures mardiCertains ouvriers travaillant dans les ateliers de confection s'étaient publiquement inquiétés de fissures mardi soir, suscitant la panique parmi les ouvriers. Dix personnes ont été blessées dans la bousculade qui s'est ensuivie. Ils ont toutefois dû revenir travailler sur ordre de leurs chefs."Les responsables nous ont forcés à revenir et une heure après notre retour, le bâtiment s'est effondré à grand bruit", a rapporté une ouvrière de 24 ans. "Je suis blessée. Mais je n'ai pas trouvé mon mari qui travaillait au quatrième étage", a-t-elle ajouté.Deux des ateliers de confection, New Wave Style et New Wave Bottoms, fabriquaient des vêtements pour l'espagnol Mango et l'italien Benetton, selon l'organisation de défense des ouvriers, Bangladesh Center for Workers Solidarity. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus