Elections en Ukraine: Petro Porochenko se rend dans l'Est rebelle

L'Ukraine, en guerre, vote ce dimanche pour des élections législatives anticipées qui devraient donner une forte majorité aux forces pro-occidentales. Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes à 07h00 (heure suisse) et doivent fermer à 19h00. Le président Petro Porochenko s'est rendu dimanche dans l'Est rebelle.

"Arrivé dans le Donbass", bassin minier qui comprend les régions rebelles de Donetsk et de Lougansk, a écrit le président sur Twitter en y publiant une photo de lui à bord d'un hélicoptère, en tenue de camouflage. Il a visité un bureau de vote à Kramatorsk et a discuté avec les soldats ukrainiens sur place, a indiqué ensuite la présidence.

"Votre service pour l'Ukraine est un exploit. Pour moi et pour des millions d'Ukrainiens, vous êtes des héros auxquels nous devons notre vie pacifique", a-t-il déclaré aux soldats.

L'épouse du président Marina Porochenko a voté, seule, dans un bureau du centre de Kiev. Elle avait expliqué à la presse que son mari était dans le Donbass "pour contrôler le déroulement du vote" organisé dans les territoires contrôlés par les forces ukrainiennes, selon un communiqué de la présidence.

Le vote n'a en revanche pas lieu dans les zones contrôlées par les rebelles et environ trois millions d'électeurs ne pourront pas participer au scrutin, sur les cinq millions que comptent les régions de Donetsk et de Lougansk.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole du président a indiqué que M. Porochenko voterait à Kiev dans l'après-midi.

Tourner la page

Ces élections législatives anticipées ont été convoquées par Petro Porochenko pour tourner définitivement la page du régime du président prorusse Viktor Ianoukovitch, renversé par des mois de contestation pro-occidentale sur le Maïdan de Kiev. Mais elles sont assombries par le conflit dans le bassin minier du Donbass, qui a fait selon l'ONU plus de 3700 morts depuis avril.

Petro Porochenko part grand favori du scrutin, crédité, selon les sondages, d'environ 30% des voix. Il devra probablement s'allier avec une ou plusieurs formations pro-occidentales que son mouvement devrait devancer, notamment celle du populiste Oleg Liachko et celle du Premier ministre Arseni Iatseniouk.

/ATS


Actualisé le