Etats-Unis: Ariel Castro est le père d'une fille née en captivité

Les tests ADN effectués ont démontré qu'Ariel Castro, l'homme de 52 ans accusé d'avoir enlevé et séquestré chez lui trois jeunes femmes pendant dix ans, était bien le père de la fillette née en captivité à Cleveland. C'est ce qu'a annoncé vendredi le procureur de l'Ohio Mike DeWine.Ariel Castro, présenté jeudi à un magistrat, s'est vu notifier officiellement ses chefs d'inculpation, quatre pour enlèvement et trois pour viol. Les experts "ont travaillé toute la nuit et confirmé que Castro était le père de la fillette de six ans née en captivité et dont la mère est l'une des victimes des enlèvements", a dit Mike DeWine.Il a ajouté que l'ADN d'Ariel Castro ne coïncidait pas avec quelque autre affaire dans l'Ohio.Possible peine de mortAriel Castro a été arrêté peu après qu'Amanda Berry, sa fillette de six ans et deux autres jeunes femmes, Gina DeJesus et Michelle Knight, ont été retrouvées à son domicile lundi à Cleveland.Durant leur captivité, a déclaré la police, les trois femmes ont subi des violences, ont été violées et par moments attachées avec des cordes et des chaînes. Le procureur du comté de Cuyahoga a déclaré jeudi vouloir obtenir également l'inculpation d'Ariel Castro pour meurtre, ce qui le rendrait passible de la peine de mort s'il était reconnu coupable.Fille horrifiéeUne telle inculpation s'appuierait sur les témoignages d'une jeune femme disant avoir été passée à tabac et affamée par Ariel Castro pour qu'elle fasse des fausses couches.Il y a deux mois, a raconté Angie Gregg, fille aînée de Ariel Castro, son père lui a montré la photographie d'une petite fille sur son portable. "Regarde comme elle est mignonne, c'est la fille d'une de mes amies", a-t-elle ajouté, en reportant leur conversation. "Je lui ai dit: "mais papa, cette petite fille ressemble à Emily, ma petite soeur". Et il m'a dit: "non, ce n'est pas mon enfant, c'est l'enfant d'une de mes amies avec quelqu'un d'autre". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes