France: la colère continue de gronder à Notre-Dame-des-Landes

Le "souci d'apaisement" exprimé samedi par le gouvernement face aux opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes n'a pas atténué la colère dimanche sur place, après une nouvelle nuit d'affrontements "sporadiques". Les opposants, appuyés par des élus, exigent le retrait des forces de l'ordre avant tout dialogue."Le Premier ministre veut amener des mesures d'apaisement, alors que c'est lui qui a allumé des incendies partout", a lancé dimanche lors d'un point presse à Notre-Dame-des-Landes Dominique Fresneau, coprésident de l'Acipa, la principale organisation d'opposants au projet. /SERVICE


Actualisé le