François célèbre hors de Rome sa première année de pontificat

"Priez pour moi": François, premier pape argentin de l'histoire, a demandé jeudi à douze millions de suiveurs sur Twitter et, indirectement, à tous les croyants, de l'accompagner par la prière. Il fête le premier anniversaire de son élection.

En retraite spirituelle, le pape fêtait sobrement ce premier anniversaire: à la campagne hors du Vatican, loin des crispations que suscitent ses réformes dans le petit Etat.

Des photos diffusées par le Vatican le montrent assis sur un banc dans une modeste chapelle, vêtu de blanc, au milieu des cardinaux et évêques de la Curie en tenue noire sobre.

Seule manifestation publique annoncée pour l'heure: les "papa-boys", des jeunes catholiques qui font la promotion des papes depuis Jean Paul II, ont organisé une prière en continu devant durer 24 heures à partir de 18h00 mercredi, dans le "centre San Lorenzo", à cent mètres du Vatican.

Contre le culte de la personnalité

François a récemment jugé "offensant" d'être qualifié de "superman" par les médias, et a condamné le culte de la personnalité qui l'entoure.

Jorge Mario Bergoglio, 77 ans, qui mène une vie dépouillée dans un trois-pièces de la résidence Sainte-Marthe au Vatican, et a renoncé à la croix en or et à la mosette (petite cape) rouge de son prédécesseur, est entouré d'une popularité inédite dans les milieux catholiques et non catholiques.

Douze millions de fans

Le pape totalise plus de 12 millions de "suiveurs" sur Twitter en neuf langues, et si l'on compte les retweets, il est plus lu que le président américain Barack Obama. Selon l'institut de sondage Eurispes, il est plébiscité par 87% des Italiens.

Aux Etats-Unis, il a fait, comme homme de l'année 2013, la couverture de "Time", et des magazines de boulevard branchés "Esquire" et "Rolling Stone". En Italie, un hebdomadaire a vu le jour, "Mio papa" ("mon pape"), plein de photos, dans le style de "Voici" ou "Gala".

/ATS


Actualisé le