Fusillade au Nouveau-Mexique: le tireur avait prémédité son geste

L'élève de 12 ans qui a ouvert le feu mardi dans un collège de Roswell, au Nouveau-Mexique, dans le sud-ouest des Etats-Unis, avait planifié son attaque, a annoncé la police mercredi. Deux élèves et un professeur ont été blessés dans l'attaque.

L'adolescent est actuellement incarcéré et "nous travaillons encore avec le bureau du procureur sur son inculpation et la façon, dont cela va se dérouler", compte tenu du jeune âge du tireur, a déclaré le chef de la police du Nouveau-Mexique.

Il a également assuré que les enquêteurs avaient "trouvé la preuve que le suspect avait planifié l'incident. Nous avons découvert cela pendant les perquisitions", a-t-il précisé. Mardi soir, la police a perquisitionné le casier du tireur au collège, le sac dans lequel il transportait son arme et son domicile.

Etat des blessés stable

La fusillade s'est produite tôt mardi matin devant environ 500 élèves, dans le gymnase du collège Berrendo. Une troisième personne, le professeur qui a maîtrisé le tireur, a été très légèrement blessée.

La gouverneure du Nouveau-Mexique Susana Martinez a précisé que l'état des deux blessés les plus graves n'avait pas changé depuis mardi soir.

Une adolescente de 13 ans est dans un état "stable" et devrait sortir de l'hôpital "dans une semaine environ. Elle a été blessée à l'épaule droite".

"L'autre enfant a 12 ans (...), il est toujours dans un état critique. Il a été blessé sur le côté du visage et du cou", a-t-elle dit.

Camarades avertis

Selon la police, le tireur a utilisé "un fusil de chasse de calibre 20" dissimulé dans un sac. Il a utilisé trois cartouches et tiré sur ses victimes à une distance "de 3,6 à 4,5 mètres". Il a utilisé toutes ses munitions.

Le fusil du tireur provenait de son domicile et appartenait probablement à ses parents, a encore précisé la police.

L'adolescent pourrait également avoir averti ses camarades de son geste. "Nous avons des informations préliminaires selon lesquelles certains élèves ont été invités par (le tireur), avant la fusillade, à ne pas se rendre à l'école, mais nous ne l'avons pas encore confirmé", a-t-elle dit.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes