Inde: les violeurs de l'étudiante ont ensuite essayé de l'écraser

Les 2500 avocats rattachés au tribunal de New Delhi qui doit commencer à juger jeudi les accusés du viol collectif d'une étudiante, décédée des suites de l'agression, ont annoncé mercredi qu'ils refuseraient de défendre les six suspects. Ces derniers risquent la peine de mort.La première audience du tribunal du district de Saket (sud de New Delhi) doit s'ouvrir jeudi sur la présentation du rapport de 1000 pages dressé par la police. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes