Inde: plus de 8000 personnes attendent toujours les secours

Un millier de personnes en Inde ont été tuées par les inondations et glissements de terrain dus à la mousson dans le nord du pays, a annoncé lundi un responsable des opérations de secours. Par ailleurs, plus de 8000 personnes isolées, principalement des touristes et des pèlerins, attendaient toujours l'arrivée des secours.

"L'information officielle fait état d'environ mille morts", a indiqué Yashpal Arya, le ministre indien chargé de la gestion des catastrophes naturelles au sein du gouvernement de l'Uttarakhand, l'Etat le plus touché par les intempéries qui ont débuté le 15 juin.

"Il est difficile de dire si le bilan est plus élevé parce que nos efforts se portent actuellement sur le sauvetage de ceux qui sont toujours bloqués", a-t-il ajouté.

Sous l'effet des fortes précipitations, les rivières en crue ont emporté maisons, immeubles, et même des villages entiers, et détruit des ponts et des routes étroites menant à des sites de pèlerinage situés en altitude dans cet État. Il est connu sous le nom de "Terre des dieux" en référence aux nombreux lieux sacrés hindous qu'il abrite.

Le ministre fédéral de l'Intérieur, Sushilkumar Shinde, a de son côté dit craindre un bilan supérieur à 1000 tués.

Villages entiers emportés

En pleine saison touristique, les rivières en crue ont emporté maisons, immeubles, et même des villages entiers, et détruit plus de 1000 ponts et des routes étroites menant à des sites de pèlerinage situés en altitude dans l'Uttarakhand.

Des hélicoptères de l'armée ont été cloués au sol en raison du mauvais temps, interrompant les opérations d'évacuation des personnes isolées, dont de nombreuses souffrant d'un manque d'eau et de nourriture. "Les opérations de secours ne pourront reprendre que lorsque la pluie aura cessé", a indiqué à New Delhi une source au sein de l'armée.

Des dizaines d'hélicoptères et des milliers de soldats ont été déployés ces derniers jours pour les opérations de sauvetage. Des milliers de personnes ont déjà été évacuées.

Au Népal voisin, la mousson a fait au moins 39 tués. L'arrivée de la mousson avec deux semaines d'avance a pris par surprise les autorités du pays et mis une nouvelle fois en lumière les lacunes des plans de prévention et de secours.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus