Avion d'AirAsia introuvable entre Indonésie et Singapour

Un avion d'AirAsia a disparu entre l'Indonésie et Singapour avec 162 personnes à son bord. Les recherches en mer entreprises dimanche ont été suspendues. Il s'agit du troisième drame pour une compagnie aérienne malaisienne cette année.

Plus d'une douzaine d'heures après la disparition de l'Airbus A320-220 de la compagnie malaisienne à bas coûts, aucune trace de l'appareil n'a été retrouvée.

Les contrôleurs aériens ont perdu le contact avec l'Airbus environ une heure après son décollage de l'aéroport international de Juanda à Surabaya, dans l'est de l'île de Java, à 05h20 locales. Il devait atterrir à Singapour à 08h30 (01h30 en Suisse).

Peu avant la disparition de l'appareil, les pilotes ont demandé l'autorisation au contrôle aérien à Djakarta de dévier de son plan de vol en prenant de l'altitude en raison de mauvaises conditions météorologiques, a précisé AirAsia.

Plus de 150 Indonésiens au total

Les autorités indonésiennes ont perdu le contact avec l'avion entre le port de Tanjung Pandan, sur l'île indonésienne de Belitung, et Pontianak, une ville de la province de Kalimantan occidental, sur l'île de Bornéo. L'appareil se trouvait à peu près à mi-chemin entre Surabaya et Singapour.

A bord se trouvaient 155 Indonésiens, trois Sud-Coréens, un Français, un Britannique, un Malaisien et un Singapourien, a précisé AirAsia. Le Français était le copilote.

Plusieurs bateaux attendus sur place

L'armée de l'air indonésienne a indiqué avoir dépêché deux avions et un hélicoptère pour effectuer des recherches dans une région dans l'est de Java, au sud-est de Pangkalan Bun, dans la province de Kalimantan.

Les opérations ont été suspendues dimanche à la tombée de la nuit: "Nous allons reprendre demain (lundi) à 07h00 (01h00 en Suisse) ou plus tôt si la météo est bonne", ont indiqué les autorités.

L'Australie a promis de l'aide pour les enquêtes, de même que le constructeur européen Airbus et le Bureau d'enquête et d'analyse (BEA), l'Etat de construction de l'appareil étant la France.

Aide de l'armée malaisienne

Un avion de transport militaire C130 de Singapour a également été envoyé pour participer aux recherches, tandis que la Malaisie a indiqué avoir engagé des "moyens militaires".

L'Airbus disparu était exploité par AirAsia Indonésie, une succursale d'AirAsia basée à Kuala Lumpur en Malaisie, qui domine le marché des compagnies à bas coûts dans l'Asie du Sud-Est.

"Nous ne voulons pas faire des spéculations. Nous ne savons pas encore ce qui est arrivé, et nous allons donc attendre l'enquête sur l'accident", a déclaré le patron d'AirAsia, Tony Fernandes, à son arrivée à Surubaya.

L'avion disparu avait fait l'objet d'une maintenance le 16 novembre, a indiqué AirAsia, qui n'a jamais connu d'accident mortel jusqu'ici.

Plus de 500 tués auparavant

L'année 2014 est déjà une année noire pour l'aviation malaisienne avec la perte de deux avions de la compagnie nationale Malaysia Airlines.

AirAsia, gros client d'Airbus, est la plus grande compagnie à bas coût d'Asie du Sud-Est. Lancée il y a une vingtaine d'années, elle connaît un développement important qui passe par l'acquisition régulière d'avions.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus