Intempéries: au moins six morts et des milliers de foyers évacués

Au moins six personnes ont trouvé la mort et plusieurs étaient portées disparues lundi à la suite des inondations provoquées par des pluies torrentielles en Europe centrale. Des milliers de foyers ont dû être évacués, principalement en Allemagne, en République tchèque et en Autriche.

Dans les régions touchées, les mêmes images d'hommes, de femmes et d'enfants sous la pluie, se passant des sacs de sables pour construire des digues, ravivent le spectre des inondations de 2002.

En République tchèque, où le gouvernement a décrété l'état d'urgence dans presque toute la Bohême (ouest), cinq personnes sont mortes et plusieurs autres ont été portées disparues.

Le bilan risque de s'alourdir encore car au moins quatre personnes, dont deux hommes qui pratiquaient samedi soir le rafting sur la rivière de Berounka en crue à 30 km au sud-ouest de Prague, étaient toujours portées disparues lundi.

Routes et voies ferrées coupées

Le métro de Prague a été partiellement fermé depuis dimanche soir et de nombreuses voies ferrées et routes étaient coupées.

Quelque 2700 personnes ont été obligées de quitter leurs maisons en Bohème, et des milliers de foyers étaient sans électricité lundi matin. L'armée a mobilisé environ 2000 militaires pour lutter contre le sinistre.

La situation s'aggrave en Allemagne

En Allemagne, la situation empirait dans le sud et de l'est du pays. A Passau, ville bavaroise à la frontière autrichienne, située au confluent du Danube, de l'Inn et de l'Ilz, les records des dernières grandes inondations de 2002 et 1954 ont été battus et l'armée est arrivée à la rescousse pour aider les secours.

Dans la Saxe, ancienne région de RDA, aux frontières tchèques et polonaises, des centaines de policiers étaient aussi mobilisés.

Armée mobilisée en Autriche

En Autriche, les inondations ont fait un mort et deux personnes sont portées disparues. Des centaines d'habitants de la région de Salzbourg et environ 300 autres de la ville de Melk, au nord ont dû être évacuées de leurs maisons. L'armée a également été mobilisée.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus