JO de Sotchi: le pirate de l'air "devrait être examiné"

L'Ukrainien qui a tenté de détourner un avion sur Sotchi, semblait "perturbé", a indiqué samedi à l'AFP un responsable régional de Kharkiv qui le connaissait. Le pirate de l'air a dit vouloir "sauver" le président Viktor Ianoukovitch, "otage" de son homologue russe Vladimir Poutine.

Le pirate de l'air présumé Artem Kozlov "devrait être examiné par des psychiatres", a estimé Ivan Vartchenko, conseiller régional de Kharkiv et membre du parti d'opposition Batkivchtchina (Patrie)

Reconnaissant le connaître, M. Vartchenko a raconté que Kozlov, diplômé de l'Université aérospatiale de Kharkiv et travaillant comme designer de pages internet, a eu ces temps derniers un "comportement pas tout à fait normal".

Impossible à calmer

A la veille de sa tentative de détournement d'un avion turc entre Kharkiv et Istanbul, il a dit à plusieurs personnes, dont M. Vartchenko, que le président ukrainien était "otage" du président russe et qu'il était indispensable de le "sauver", a poursuivi le conseiller régional.

"On ne parvenait pas à le calmer, mais personne ne s'attendait à ce qu'il soit capable d'aller jusqu'à tenter de détourner un avion", a-t-il ajouté.

Ni armes ni explosifs

Arrêté vendredi soir par la police turque à l'atterrissage de l'appareil à Istanbul, Kozlov était interrogé samedi sur ses motivations et sur l'existence d'éventuels complices. Ni explosifs ni armes n'ont été retrouvés à bord de l'avion.

Selon les services spéciaux ukrainiens et turcs, il aurait demandé aussi "la libération de tous les otages en Ukraine" - autrement dit des manifestants arrêtés lors des heurts du mois dernier.

Les services ukrainiens SBU ont également cité une phrase attribuée à Kozlov, dans laquelle il aurait affirmé à bord de l'avion que "Poutine et Ianoukovitch avaient du sang sur les mains".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes