L'Afrique du Sud prie, chante et danse pour Nelson Mandela

Les Sud-Africains étaient appelés dimanche à prier, chanter et danser pour leur premier président noir, Nelson Mandela, décédé jeudi soir à l'âge de 95 ans, au premier jour d'une semaine de deuil officiel. Celle-ci doit s'achever par son enterrement le 15 décembre.

"Nous demandons à tous nos concitoyens de se rassembler dans les centres communautaires, les églises, les mosquées, les temples, les synagogues et chez eux pour des prières et des méditations, sur la vie de Madiba et ce qu'il a apporté à notre pays et au monde", a déclaré le président Jacob Zuma, appelant son illustre prédécesseur de son nom de clan, affectueusement repris par la majorité des Sud-Africains.

A l'occasion de cette "journée nationale de prières et de réflexions", "nous devons, tout en pleurant, chanter avec le plus de voix possible, danser et faire ce que nous voulons faire, pour célébrer la vie de ce révolutionnaire exceptionnel qui a gardé vivant l'esprit de liberté et nous a conduit vers une nouvelle société", a insisté M. Zuma.

Hommage au Parlement

Après les prières dimanche, la semaine se poursuivra lundi par un hommage du Parlement, suivi mardi par une cérémonie officielle dans le stade de Soccer City, à Soweto. C'est là que Nelson Mandela avait fait sa dernière apparition publique en juillet 2010, pour la finale de la Coupe du monde emportée par l'Espagne.

Le corps du héros de la lutte anti-apartheid sera transféré mercredi en grande pompe dans l'amphithéâtre d'Union Buildings, le siège de la présidence à Pretoria, où il sera exposé pendant trois jours.

Enterrement le 15 décembre

Une cérémonie d'adieu aura lieu samedi sur une base militaire de la banlieue de Pretoria pour saluer le départ de Nelson Mandela vers sa dernière demeure, dans sa province natale du Cap oriental (sud).

Nelson Mandela sera enterré dimanche 15 décembre à Qunu, auprès de ses parents et de trois de ses enfants. Des chefs d'Etat et de gouvernement, anciens ou actuels, des têtes couronnées, des artistes et des dirigeants spirituels du monde entier y sont attendus.

/ATS


Actualisé le