L'est de l'Ukraine vote pour son "indépendance"

Les Ukrainiens de l'Est ont commencé à voter dimanche lors d'un référendum d'autodétermination organisé dans un contexte de tension croissante. Les combats entre séparatistes pro-russes et forces loyales au gouvernement de Kiev ont repris dans certains secteurs, notamment à Slaviansk.

Des heurts ont été signalés la nuit dernière autour d'un bâtiment de la télévision dans les environs de Slaviansk, bastion rebelle le plus lourdement défendu.

Les affrontements ont repris dans la matinée juste avant l'arrivée des premiers électeurs, qui ont dû se frayer un chemin pour parvenir aux bureaux de vote après avoir contourné maintes barricades et amoncellements de pneus et d'arbres abattus.

Les électeurs des régions de Donetsk et Louhansk, laquelle s'est déclarée "République populaire", devaient répondre à la question, inscrite en ukrainien et en russe sur les bulletins de vote: "Soutenez-vous la proclamation d'autodétermination de la République populaire de Donetsk?"

Illégal pour Kiev

Le gouvernement ukrainien a qualifié dimanche le référendum d'une "farce criminelle" financée par le Kremlin. Il a souligné que le référendum "n'aura aucune conséquence juridique pour l'intégrité territoriale de l'Ukraine". L'appel à le reporter lancé mercredi par le président russe Vladimir Poutine n'a pas été suivi d'effet.

A Marioupol, ville de 500'000 habitants théâtre de combats particulièrement violents ces derniers jours, seuls quatre bureaux de vote ont été ouverts. Dans un centre de vote, des urnes ont été sorties dans la rue par les autorités et placées contre un mur.

Une sécession de Donetsk et Louhansk, régions sidérurgiques et houillères qui totalisent 16 % du PIB ukrainien, porterait un nouveau coup à Kiev après l'annexion de la Crimée.

Violences évoquées

En ce qui concerne les affrontements autour de Slaviansk, le ministère de la Défense a souligné que ses forces qui gardaient un bâtiment de la télévision avaient été attaquées par des rebelles et qu'un militaire avait été blessé dans les combats.

Les bureaux de vote, qui ont ouvert à 08h00 (07h00 en Suisse), fermeront à 22h00. Le dépouillement se fera dans la nuit et les résultats seront envoyés à Donetsk lundi matin.

Scrutin dénoncé

L'armée ukrainienne sera considérée comme une "force occupante" dans la région de Donetsk une fois proclamés les résultats du référendum sur l'autodétermination, a averti un chef séparatiste cité par l'agence Interfax. Ce scrutin est dénoncé comme juridiquement nul par le pouvoir de Kiev et les pays occidentaux.

/ATS


Actualisé le