L'Europe ne laissera pas la Russie "mépriser le droit" en Ukraine

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé mardi que l'Europe ne comptait pas laisser Moscou "mépriser le droit international" en Ukraine. Mais "il va de soi que nous souhaitons établir notre sécurité en Europe avec la Russie et non contre la Russie", a-t-elle ajouté.

"L'Europe a décidé de ne pas se laisser diviser, mais au contraire d'agir de façon unie pour défendre son ordre de paix et ses valeurs", a poursuivi la chancelière dans son allocution du Nouvel An, enregistrée mardi, mais qui doit être diffusée mercredi soir à la télévision.

"L'unité de l'Europe n'est pas une fin en soi, mais c'est la clé pour surmonter la crise en Ukraine et imposer la force du droit", selon Mme Merkel.

Pourparlers au point mort

Des pourparlers entre le gouvernement ukrainien et les rebelles de l'Est, séparatistes et prorusses, ont repris la semaine dernière à Minsk. Mais ils sont dans l'impasse alors que le conflit a déjà fait 4700 morts depuis avril.

Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé lundi une rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine le 15 janvier au Kazakhstan, entrevue organisée sous le patronage des dirigeants allemand et français, Angela Merkel et François Hollande.

La première rencontre entre les quatre dirigeants avait eu lieu en marge des cérémonies pour le 70e anniversaire du débarquement du 6 juin 1944 en Normandie. Une seconde rencontre avait eu lieu lors d'un sommet à Milan en octobre. Les quatre dirigeants se parlent régulièrement au téléphone pour tenter de trouver une solution au conflit.

/ATS


Actualisé le