L'ONU appelée à agir face à "la machine à tuer" de Damas

La Ligue arabe a imploré mardi les Nations unies de sortir de leur inaction face à "la machine à tuer" du régime syrien, plaidant pour des pressions économiques. Mais Damas et son allié russe ne semblaient pas prêts à céder à la pression mise par les pays occidentaux au Conseil de sécurité.Les 15 pays membres du Conseil ont entendu le représentant de la Ligue arabe leur demander de mettre fin à la "tragédie humanitaire" qui a fait au moins 5.000 morts depuis mars dernier, en adoptant un projet de résolution. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes