Ukraine: tirs d'artillerie et renforts d'armes lourdes à Donetsk

De violents tirs d'artillerie, les plus intenses depuis un mois, ont secoué dimanche la ville de Donetsk tenue par les séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine, selon des journalistes sur place. D'importants renforts en armes lourdes sont arrivés dans cette région.

Les tirs, qui ont commencé dans la nuit, semblaient provenir aussi bien du secteur tenu par les forces gouvernementales ukrainiennes autour de l'aéroport que des zones contrôlées par les rebelles. Ils étaient très nettement audibles dans le centre de la ville, qui comptait un million d'habitants avant le début du conflit.

Le conseil municipal de Donetsk a fait état sur son site internet d'immeubles résidentiels endommagés, sans évoquer de victimes. Selon des habitants, des combats se déroulent près de l'aéroport que les séparatistes veulent prendre aux troupes gouvernementales.

Appel de M. Burkhalter

Président en exercice de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le conseiller fédéral Didier Burkhalter a exhorté samedi soir les autorités ukrainiennes et les rebelles prorusses à agir "de manière raisonnable" et à "respecter strictement les engagements" pris le 5 septembre à Minsk pour éviter toute nouvelle escalade.

Dans un communiqué diffusé dimanche soir, la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a elle aussi appelé "toutes les parties à la retenue" et au respect de leurs engagements.

Renforts d'armes lourdes

Les observateurs de l'OSCE ont annoncé dimanche avoir localisé en zone rebelle une colonne de véhicules blindés sans signes distinctifs. Ils ont notamment fait état de "plus de 40 chars et camions" qui ont été vus circulant sur une voie rapide à la périphérie est de Makiïvka.

Parmi eux, 19 camions militaires de la marque russe Kamaz, sans plaque d'immatriculation, transportaient des canons de 122 mm et du personnel en uniforme vert foncé sans insigne. Six camions-citernes les accompagnaient. Les observateurs de l'OSCE ont aussi vu "un convoi de neuf chars" se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

Evacuation du Boeing reportée

Dans ce contexte tendu, les autorités séparatistes de Donetsk ont annoncé dimanche que l'évacuation des débris du Boeing malaisien MH17 abattu le 17 juillet ne pourrait pas commencer lundi comme prévu. "Les experts néerlandais ont quitté Donetsk et ne sont pas revenus", ont-elle expliqué.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes