L'armée russe a reculé d'au moins dix kilomètres

Les troupes russes ont reculé d'au moins dix kilomètres de la frontière avec l'Ukraine, ont annoncé mardi les autorités ukrainiennes. Ce geste symbolique d'apaisement intervient à cinq jours d'une élection présidentielle qui pourrait exacerber les tensions, selon Moscou.

"Nous pouvons dire que les troupes russes sont désormais à au moins dix kilomètres de la frontière. Concernant ce qui se passe au-delà (des dix kilomètres), ce n'est pas à moi qu'il faut demander", a déclaré un responsable des gardes-frontière ukrainiens, Sergeï Astakhov, précisant qu'un avion de reconnaissance avait survolé 820 kilomètres de frontière la veille.

Plusieurs fois annoncé par le Kremlin, le retrait des soldats massés à la frontière n'avait jamais pu être confirmé par l'OTAN et les Etats-Unis. C'est la première fois que la Russie fait clairement montre d'une volonté de faire baisser la tension.

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné lundi à ses troupes mobilisées depuis fin mars à la frontière de rentrer dans leurs casernes. Mardi matin, le ministère russe de la Défense a indiqué que les troupes en étaient au stade des préparatifs de départ.

A cinq jours du scrutin

Accusée par Kiev de soutenir la rébellion armée, la Russie dispose, selon les Occidentaux, de 40'000 soldats déployés près de la frontière dans le cadre de manoeuvres militaires.

De son côté, le ministère russe des Affaires étrangères a estimé que l'élection présidentielle de dimanche en Ukraine ne ferait qu'exacerber les tensions si la feuille de route de l'OSCE n'est pas appliquée et si les hostilités ne cessent pas.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) appelle l'ensemble des parties en Ukraine à s'abstenir de toute "violence, intimidation ou acte de provocation", prône un dialogue national et estime que la présidentielle est essentielle à la stabilisation du pays.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus