L'armée syrienne achève le "nettoyage" de Yabroud

Les troupes du régime de Bachar al-Assad, appuyées par le Hezbollah libanais, ont pris dimanche la ville stratégique de Yabroud, au nord de Damas. L'armée régulière enregistre ainsi une avancée importante dans la guerre contre les rebelles, un conflit entré samedi dans sa quatrième année.

"Nos braves forces armées contrôlent entièrement la ville de Yabroud, dans la province de Damas, et fouillent la ville pour en retirer les engins explosifs posés par les terroristes", a annoncé dimanche la télévision d'Etat syrienne, citant une "source militaire".

"L'armée a tué un grand nombre de terroristes et en a capturé d'autres lors de son nettoyage de la ville", ajouté la télévision.

Des sources proches de l'opposition ont indiqué pour leur part que les civils et les militants avaient fui la ville en direction de la frontière libanaise dans la nuit, avant la chute de Yabroud. Cette cité est la dernière ville tenue par les insurgés le long de la frontière avec le Liban.

Prise cruciale

La perte de Yabroud est un coup dur pour la rébellion, alors que le régime est passé ces derniers mois à l'offensive.

Petite ville de 40 000 à 50 000 personnes, Yabroud est proche de l'autoroute Damas-Alep. La prise de ce dernier bastion rebelle dans les montagnes de Qalamoun, à 75 km au nord de Damas, devrait permettre de bloquer toute infiltration rebelle vers le Liban, en particulier vers la ville sunnite d'Aarsal (est) qui soutient la rébellion.

Pour le Hezbollah, cette prise est cruciale car selon le mouvement chiite armé, c'est de Yabroud que sont venues les voitures piégées utilisées dans les attentats meurtriers qui ont secoué ses bastions au Liban ces derniers mois.

Depuis plusieurs semaines, armée et combattants du Hezbollah pilonnaient Yabroud, défendue par des brigades islamistes rebelles ainsi que par des jihadistes du Front al-Nosra.

Appel des rebelles

Samedi, trois ans jour pour jour après le début de la révolte en Syrie, le chef de l'opposition Ahmad Jarba a appelé la communauté internationale à "donner les moyens" aux rebelles "de se battre contre Assad et contre les djihadistes qu'il a tout fait pour attirer", en référence aux armes que ne cesse de réclamer l'opposition aux Occidentaux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes