L'appareil d'AirAsia s'est probablement abîmé en mer

L'avion de la compagnie low cost Air Asia, qui a disparu dimanche matin avec 162 personnes à son bord, s'est probablement abîmé en mer, ont déclaré lundi les autorités indonésiennes. Les enquêteurs ont récupéré les données radar de l'appareil et attendent à présent que les moyens de recherches mis en oeuvre localisent des débris de l'avion.

"Sur la base des données dont nous disposons, nous estimons que l'avion a touché la mer et nous pensons à présent qu'il est au fond de la mer", a déclaré lors d'une conférence de presse le chef de l'agence indonésienne de recherches et de secours, Soelistyo.

Les recherches, suspendues dimanche à la tombée de la nuit, ont repris lundi à l'aube au-dessus de la mer de Java et se concentrent à proximité de l'île indonésienne de Bangka.

Deux avions Hercule C-130 de l'armée de l'air indonésienne y participent. Singapour a envoyé de son côté deux navires de la marine pour prendre part à l'opération. La Malaisie va envoyer trois navires et un avion C-130 en soutien, a rapporté une chaîne de télévision singapourienne.

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Corée du Sud, la Chine et l'Inde ont aussi offert leur soutien. En outre, deux enquêteurs du Bureau d'enquête et d'analyse français (BEA), accompagnés de deux conseillers techniques d'Airbus, sont partis dimanche pour Djakarta.

Australie compatissante

L'agence indonésienne de recherches et de secours a reconnu que l'Indonésie manquait sans doute de moyens technologiques pour mener des recherches sous-marines. Elle a donc accepté les offres d'aide des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France.

"Le sort de l'avion d'AirAsia ne peut être assimilé à la disparition inexpliquée en mars dernier du vol MH370 de la Malaysia Airlines", a de son côté déclaré le Premier ministre australien, Tony Abbott.

"Le cas du MH370, en l'état actuel des choses, est l'un des grands mystères de notre temps. Il ne semble pas qu'il y ait de mystère particulier dans le cas présent. C'est un avion qui volait sur une route habituelle à un horaire régulier, il semble qu'il ait été confronté à une météo exécrable et ait perdu de l'altitude", a encore affirmé le chef de l'exécutif australien, alors que son pays dirige toujours les recherches pour tenter de localiser le MH370.

Appel du pilote rejeté

L'Airbus A320, porté disparu depuis dimanche, effectuait la liaison entre Surabaya, en Indonésie, et Singapour avec 155 passagers et sept membres d'équipage, dont un copilote français. Il a disparu des écrans de contrôle dimanche à 06h17 locales (00h17 en Suisse) alors que le pilote avait demandé l'autorisation de modifier son plan de vol pour passer d'une altitude de 32'000 à 38'000 pieds en raison d'une météo difficile.

Les contrôleurs aériens ont rejeté cette demande en raison du trafic dans le secteur, selon Joko Muryo Atmodjo, directeur du transport aérien au ministère indonésien des transports. Cinq minutes plus tard, le contact avec le vol QZ8501 a été perdu, a-t-il ajouté.

/ATS


Actualisé le