L'ex-ministre Avigdor Lieberman acquitté des accusations de fraude

L'ultra-nationaliste Avigdor Lieberman va retrouver son poste de ministre des Affaires étrangères. Il a été blanchi mercredi d'accusations de fraude et d'abus de confiance par un tribunal de Jérusalem.

Peu après le verdict, M. Netanayhu s'est empressé de féliciter Avigdor Lieberman pour son "retour au gouvernement afin que nous puissions travailler ensemble au bien d'Israël", selon un communiqué du bureau du Premier ministre.

M. Lieberman avait dû démissionner de son poste de ministre des Affaires étrangères le 14 décembre 2012, au lendemain de son inculpation. Il était accusé d'avoir nommé l'ambassadeur israélien de Biélorussie Zeev Ben Arieh au poste d'ambassadeur en Lettonie, en échange d'informations policières confidentielles sur une enquête diligentée contre lui.

Les trois juges du tribunal ont estimé que M. Lieberman avait eu une "conduite inappropriée mais qui ne justifie pas une condamnation". Le conseiller juridique du gouvernement, Yéhouda Weinstein, qui joue le rôle de procureur général, peut faire appel.

Chef du parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou qui s'est allié avec le Likoud (droite nationaliste) de M. Netanyahu, Avigdor Lieberman n'a cessé de proclamer son innocence.

Fusion avec le Likoud

Selon la commentatrice de la radio militaire, ce retour en force de M. Lieberman "constitue un coup dur" pour le secrétaire d'Etat américain John Kerry qui entame une nouvelle tournée dans la région pour tenter de sauver les négociations de paix israélo-palestiniennes.

La radio a rappelé que M. Lieberman ne croit pas à la possibilité d'un accord avec les Palestiniens et qu'il rejette le président Mahmoud Abbas comme partenaire des négociations.

Sur le plan intérieur, M. Lieberman, fort de son acquittement, pourrait défier M. Netanyahu comme leader d'une droite dure opposée à toute concession aux Palestiniens, ont ajouté les médias.

Le 24 novembre, le comité central d'Israël Beiteinou doit se prononcer sur une éventuelle fusion avec le Likoud. Le parti dispose de 10 députés sur 120 à la Knesset, contre 21 pour le Likoud.

Né dans la république soviétique de Moldavie, Avigdor Lieberman a émigré en 1978 en Israël où il a rejoint le Likoud, dont il a gravé les échelons avant de créer en 1999 Israël Beiteinou, un parti à la droite de la droite.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes