Pas de référendum en Catalogne mais une "consultation citoyenne"

Artur Mas, président de la Généralité de Catalogne, a annoncé mardi l'annulation du référendum sur l'indépendance, prévu le 9 novembre. Il est remplacé par une "consultation citoyenne" qui aura lieu à la même date.

Ce scrutin, dont le résultat sera connu le lendemain, sera conforme à la législation, a assuré Artur Mas. "Il y aura une consultation (...) mais elle ne sera pas fondée sur le décret" que j'avais signé pour organiser le référendum, a-t-il dit, en admettant des divisions au sein du camp indépendantiste sur cette question.

De son côté, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a estimé que l'abandon du référendum était une "excellente nouvelle" et qu'il fallait désormais "parler" avec les Catalans.

Le référendum avait été suspendu le 29 septembre par le Tribunal constitutionnel à la demande du gouvernement espagnol. L'organiser aurait conduit l'exécutif de cette puissante région de 7,5 millions d'habitants (sur 47 millions d'Espagnols) à agir illégalement et à mettre en danger les fonctionnaires qui y auraient participé.

"Sondage massif"

Artur Mas a donc choisi la légalité en assurant ne pas avoir cédé sur le fond, même si, de son propre aveu ce recul a créé des "fissures" au sein de la coalition de partis favorables à ce scrutin.

Pour les rassurer, il a proposé une deuxième étape consistant à organiser des élections où cette coalition présenterait une seule liste autour d'un seul sujet: l'indépendance.

Le vote promis par M. Mas le 9 novembre, est "un simulacre", un "sondage massif", a réagi de son côté Alicia Sanchez Camacho, la dirigeante du Parti populaire en Catalogne, alliée de Madrid, accusant M. Mas de "tromper" les Catalans.

Selon un sondage publié début octobre, 47% des Catalans sont favorables à ce que la Catalogne reste en Espagne "avec de nouvelles compétences". Quelque 16% veulent le statu quo et 29% souhaitent l'indépendance. Madrid considère qu'un référendum en Catalogne enfreindrait la souveraineté espagnole garantie par la Constitution de 1978.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus