L'homme moderne, principal responsable de la fin des Néandertaliens

L'Homo sapiens, l'homme moderne, a davantage contribué à la disparition de ses cousins les Néandertaliens que les catastrophes naturelles en Europe. C'est ce que démontre une étude publiée lundi aux Etats-Unis.L'émigration de l'homme moderne d'Afrique vers l'Europe a constitué une plus grande menace pour les populations indigènes néandertaliennes que la plus grande éruption volcanique connue du continent européen il y a 40'000 ans, expliquent les auteurs de cette recherche parue dans les "Annales de l'académie nationale américaine des sciences" (PNAS). /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes