La Turquie se prépare à une éventuelle intervention contre Damas

La Turquie a déployé des troupes supplémentaires pour renforcer sa frontière avec la Syrie en cas d'une éventuelle intervention contre Damas, ont indiqué jeudi les médias turcs. Selon l'agence Dogan, un convoi de 20 véhicules constitué notamment de blindés a été déployé à la hauteur de la localité de Yayladagi (sud).

L'agence officielle Anatolie ajoute que les troupes massées depuis le début du conflit syrien, en 2011, dans des zones sensibles de la frontière commune (900 km), notamment à Gaziantep (sud), ont été renforcées. Contacté par l'AFP, l'état-major turc des armées s'est refusé à tout commentaire.

La Turquie, pays de l'Otan, qui a rompu avec son ex-allié syrien, abrite plus de 500'000 réfugiés syriens sur son sol. Elle soutient une intervention multilatérale contre ce pays après les attaques chimiques du 21 août dernier, près de Damas, pour lesquelles elle accuse le régime du président Bechar Al-Assad.

Un G20 dominé par la Syrie

Les dirigeants des pays les plus puissants du monde se réunissent par ailleurs jeudi et vendredi dans la ville natale de M. Poutine. L'ombre de la Syrie va y dominer, éclipsant les habituels sujets économiques du G20.

Le sommet permettra aux différents camps de se compter. Plusieurs réunions bilatérales entre partisans d'une action armée sont prévues, alors qu'approche la date du 9 septembre, jour de rentrée pour les parlementaires américains qui doivent se prononcer sur une intervention militaire.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus