La mousson provoque plus de 300 morts au Pakistan et en Inde

Les pluies torrentielles de la mousson au Pakistan et dans le nord de l'Inde ont fait plus de 300 morts, ont indiqué dimanche les autorités. L'armée a été déployée dans les deux pays pour participer aux opérations de secours avec des hélicoptères, avions et bateaux.

Les pluies incessantes au Pakistan ont coûté la vie à au moins 193 personnes ces trois derniers jours et endommagé des milliers de maisons, ont indiqué des responsables. En Inde, le bilan s'élève pour l'instant à 150 morts, selon le ministère de la Défense. Des milliers de personnes ont été secourues.

Dans le nord-ouest de l'Inde, des réseaux téléphoniques sont coupés et plusieurs régions restent inaccessibles. Selon le Premier ministre indien Narendra Modi, qui s'est rendu dans la région, ces inondations sont "un désastre national".

Narendra Modi a également écrit au Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif, assurant les victimes pakistanaises des inondations de sa "profonde sympathie" et offrant l'aide de l'Inde.

Dans la province la plus peuplée du Pendjab pakistanais et dans la partie du Cachemire sous administration pakistanaise, la plupart des quelque 50 morts recensés ont été victimes d'effondrements de toits, d'électrocution ou de glissements de terrain.

Les eaux refluent

Selon Rizwan Naseer, responsable des services de secours dans le Pendjab, les eaux ont commencé à baisser dans de nombreux quartiers de la capitale provinciale Lahore et d'autres quartiers. La situation était toujours précaire dans quatre districts: Jhelum, Sialkot, Nankana Sahib et Narowal.

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a visité les régions touchées par les inondations. Il a assuré que "le gouvernement remuera ciel et terre pour venir en aide aux personnes en détresse". Depuis quatre ans, le Pakistan subit des inondations meurtrières lors des moussons.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes