La ville égyptienne de Port-Saïd bouleversée par des émeutes

La justice administrative égyptienne a ordonné mercredi l'annulation des élections législatives controversées prévues à partir du 22 avril, mettant ainsi le pouvoir islamiste dans l'embarras. Elle a également décidé de renvoyer la loi électorale devant la Haute cour constitutionnelle pour examen.Le tribunal administratif du Caire a décidé d'annuler le décret par lequel le président Mohamed Morsi convoquait ces élections et d'arrêter le scrutin. /SERVICE


Actualisé le