Lancement réussi de l'ultime ATV vers l'ISS

Le cinquième et dernier cargo automatique européen, qui doit ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), a été lancé avec succès dans la nuit de mardi à mercredi de Kourou par une fusée Ariane 5. Il transporte 6,6 tonnes de matériel, dont une caméra suisse.

L'ATV-5, appelé Georges Lemaître, s'est séparé du lanceur Ariane 5 ES un peu plus d'une heure après le décollage de la fusée du centre spatial guyanais, mardi à 20h47 à Kourou (03h47 mercredi en Suisse). Il va maintenant poursuivre son trajet autonome jusqu'à l'ISS qui tourne autour de la Terre à 400 km d'altitude.

Il s'amarrera automatiquement à la station le 12 août, pour une durée d'environ six mois pendant lesquels il deviendra un module additionnel pour les six astronautes à bord de l'ISS.

Ses occupants sont actuellement trois Russes (Oleg Artemyev, Alexander Skvortsov, Max Suraev), deux Américains (Steve Swanson, Reid Wiseman) et un Allemand (Alexander Gerst).

C'est Alexander Gerst, astronaute de l'Agence spatiale européenne (ESA), qui supervisera le déchargement des près de 6,6 tonnes de frêt, dont près de 850 litres d'eau potable, le maximum jamais emporté, trois tonnes de carburant, et plus de 2,6 tonnes de denrées alimentaires, vêtements et équipements pour la recherche, un record.

Ultimes instants filmés

A la fin de sa mission, début 2015, le cargo sera rempli des déchets non dangereux produits à bord de la Station. Il se détachera de l'ISS et plongera vers l'atmosphère terrestre où il se consumera avec sa cargaison.

La caméra suisse, construite à Zurich par l'entreprise RUAG, doit filmer les derniers instants de l'engin spatial. Elle doit aider à comprendre comment la structure du cargo se réchauffe avant de s'embraser et de se désagréger en raison de la chaleur et du frottement de l'air.

Au terme de la mission de Georges Lemaître, l'ESA en aura alors terminé avec le programme ATV, contribution à l'ISS, un programme dont le coût total s'établit à 4,2 milliards d'euros.

Les techniques développées pour l'ATV ne disparaissent pas pour autant. Elles contribuent en particulier à la réalisation du module de service de la capsule Orion de la NASA, destinée notamment à transporter des astronautes vers la Lune à l'horizon 2017/2018.

Avec la fin des ATV, l'ISS sera ravitaillée par des vaisseaux russes Progress et des cargos opérés par des firmes privées américaines sous contrat avec la NASA, SpaceX (Dragon) et Orbital Sciences (Cygnus).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus