Le CICR a pu traverser les lignes de front en Syrie

La distribution de l'aide humanitaire en Syrie s'est légèrement améliorée, a indiqué le CICR. Après avoir reçu l'accord du gouvernement pour fournir une aide à travers les lignes de front, le CICR a pu renforcer son assistance dans les zones aux mains de l’opposition.

"Les secours que nous avons pu acheminer en octobre ont fait une différence pour des milliers de patients. C’est incontestablement un tout petit pas dans la bonne direction", a déclaré Avril Patterson, coordonnatrice santé du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Syrie.

"Néanmoins, l'accès aux soins de santé de base reste très limité pour bon nombre de personnes dans le pays, alors que les combats se poursuivent sans relâche", a-t-elle ajouté, citée dans un communiqué.

Faisant le point de son action au cours du mois écoulé, le CICR indique que le 10 octobre, après avoir reçu le feu vert des autorités syriennes et des autres parties, un convoi, organisé conjointement par le CICR, le Croissant-Rouge arabe syrien et le Croissant-Rouge palestinien, est entré dans la zone tampon menant au camp de Yarmouk, à Damas.

Accès au camp de Yarmouk

Il y a acheminé des médicaments permettant de traiter pendant trois mois plus de 5000 personnes souffrant de maladies chroniques (diabète, cardiopathies). En plus des médicaments, des couvertures, des serviettes, des draps, des gants et des ciseaux ont été distribués directement aux médecins du Croissant-Rouge palestinien travaillant dans le camp.

Quelques jours plus tard, le 19 octobre, le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien ont atteint le quartier d'Al-Waer, à Homs, assiégé aux mains de l'opposition. Ils ont distribué aux comités de secours locaux des médicaments permettant de traiter plus de 5000 patients pendant trois mois. La situation des soins de santé à Al-Waer, où de violents combats ont fait rage ces derniers mois, reste difficile pour des milliers de résidents, a précisé l'institution.

Rations alimentaires

Le 23 octobre, un convoi de 39 camions a acheminé des rations alimentaires d'urgence et d’autres secours dans plusieurs villes de l’est d’Alep-Campagne contrôlées par l'opposition: Manbij, Al-Bab, Maskaneh, Jarablus et Deir Hafer. L'aide d'urgence a été immédiatement distribuée à plus de 95'000 personnes, dont bon nombre de déplacés par les combats.

Le 28 octobre, des volontaires du Croissant-Rouge arabe syrien basés à Alep ont franchi les lignes de front de la ville pour acheminer des béquilles, des fauteuils roulants et des bandages aux entrepôts du quartier de Jisr al-Haj aux mains de l'opposition. Ces secours ont été distribués aux quatre centres de physiothérapie locaux.

Le 30 octobre, des ingénieurs "eau et assainissement" du CICR ont distribué des comprimés servant à purifier l'eau à des représentants du Croissant-Rouge palestinien dans le camp de Yarmouk. Une fois dilués dans l'eau acheminée par les quatre puits locaux, les comprimés permettent à plus de 50'000 personnes de disposer d’eau potable pendant un mois.

Le CICR dispose en Syrie de plus de 300 employés qui travaillent à Damas, Alep et Tartous. Ils s’emploient à distribuer des vivres, remettre en état les systèmes d’approvisionnement en eau, améliorer les services de santé et rétablir le contact entre les personnes séparées par le conflit.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus