Le CICR aide des dizaines de milliers de déplacés au Nigéria

Les violences ont poussé des dizaines de milliers de personnes à fuir le conflit qui fait rage dans le nord-est du Nigéria, a affirmé jeudi le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). La situation dans cette région est très précaire.

Le CICR, en coopération avec la Croix-Rouge du Nigéria, a fourni une assistance à quelque 40'000 déplacés et autres personnes vulnérables. L'institution a en outre obtenu un accès plus large aux lieux de détention.

"Ces derniers mois, la violence, l'insécurité et le climat d'inquiétude croissant ont poussé des dizaines de milliers de personnes à fuir le conflit", a expliqué Zoran Jovanovic, chef de la délégation du CICR au Nigéria. Des milliers de personnes ont en outre été blessées et des centaines d'autres tuées, a-t-il dit.

Pénurie de tout

Les personnes déplacées dans l'Etat de Borno ont cherché refuge ailleurs dans le pays, ou encore au Niger, au Cameroun ou au Tchad. "La pénurie d'abris, de nourriture, d'eau, de vêtements et de services de santé s'est aggravée", a ajouté M. Jovanovic. Une des conséquences directes du conflit a été la flambée des prix des aliments et leur raréfaction, en particulier dans les zones limitrophes des pays voisins.

"La situation très précaire sur le plan de la sécurité et les perturbations touchant les voies et moyens de communication font que les gens ont toujours davantage de difficulté à maintenir le contact avec leurs proches, compliquant par ailleurs la fourniture de l'assistance", a précisé le responsable du CICR.

Accès aux ressources en jeu

Les Etats de Kaduna, du Plateau, de Nassarawa et de Benue, dans le centre du pays, ont été régulièrement le théâtre de violences intercommunautaires motivées par l'accès à la terre et à d'autres ressources. Des milliers de personnes ont été déplacées, et des centaines tuées ou blessées.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes