Le CICR suspend ses activités à Jalalabad

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) suspend ses activités à Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, après l'attaque survenue mercredi contre ses bureaux, a-t-il indiqué jeudi soir, confirmant une information de la RTS. Un garde de sécurité avait perdu la vie dans l'assaut.

"Nous essayons de comprendre ce qui s'est passé. Notre surface opérationnelle globale en Afghanistan en dépend", a expliqué à l'ats Philippe Stoll, porte-parole de l'organisation. "A l'heure actuelle, nous n'avons pas de certitude sur les auteurs de l'attaque", a-t-il dit.

Bureau fermé

"Notre bureau sur place, à moitié détruit, est fermé", a-t-il ajouté. Les six expatriés présents ont été transférés à Kaboul, alors que les collaborateurs locaux restent chez eux.

Les locaux du CICR ont été pris d'assaut par des hommes armés mercredi. Un garde afghan a été tué et un employé étranger du CICR a été légèrement blessé.

Au total, 36 personnes travaillent pour le CICR à Jalalabad. Avec 1800 collaborateurs répartis entre 17 endroits dans tout le pays, l’Afghanistan est l’une des plus vastes opérations de l'organisation dans le monde.

Principale ville de l'est du pays sous forte influence des insurgés, Jalalabad est le théâtre fréquent d'attentats.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus