Le Premier ministre albanais "provoque" les Serbes sur le Kosovo

Les premiers ministres serbe Aleksandar Vucic et albanais Edi Rama ont laissé éclater lundi devant les caméras leurs divergences sur le Kosovo. Cette ex-province serbe a proclamé son indépendance en 2008, rejetée par Belgrade.

Lors d'une conférence de presse conjointe à l'occasion de la première visite d'un chef de gouvernement albanais en 68 ans à Belgrade, M. Vucic s'est offusqué et a dénoncé une "provocation" lorsque M. Rama a abordé le sujet du Kosovo en appelant la Serbie à reconnaître la "réalité irréversible" de l'indépendance de cette ex-province serbe, majoritairement albanaise.

"Je ne m'attendais pas à cette provocation de la part de M. Rama, de parler du Kosovo, car je ne vois pas ce qu'il a avec le Kosovo. Je dois lui répondre car je ne permettrai à personne d'humilier la Serbie à Belgrade", a dit M. Vucic contenant difficilement sa colère.

"Selon la Constitution, le Kosovo fait partie de la Serbie et n'a rien à voir avec l'Albanie et n'aura jamais rien à voir", a-t-il poursuivi. "Ma mission est de dire que personne ne va humilier la Serbie", a encore insisté le premier ministre serbe.

Région oubliée de Belgrade

Auparavant, s'adressant à la presse, M. Rama avait rappelé que "le Kosovo indépendant" était reconnu par plus d'une centaine de pays dont les Etats-Unis et une majorité des pays membres de l'Union européenne. "C'est une réalité irréversible et cette réalité doit être respectée", a-t-il affirmé devant son homologue serbe qui écoutait choqué la traduction.

"L'indépendance du Kosovo a fait que les Balkans soient plus stables et pacifiques", a encore estimé le chef du gouvernement albanais. Il a aussi appelé au respect des droits de la minorité albanaise du sud de la Serbie, environ 60'000 personnes, qui vivent dans la Vallée de Presevo.

Rongée par la pauvreté et le chômage, sciemment négligée par les autorités de Belgrade qui accusent régulièrement les Albanais de visées séparatistes, cette région, qui souhaite s'unir avec le Kosovo voisin, a souvent été le théâtre de vives tensions, même d'un bref mais violent conflit armé en 2001.

/ATS


Actualisé le