Le capitaine du ferry sud-coréen admet avoir retardé l'évacuation

Après le naufrage du ferry sud-coréen mercredi, le bilan indiquait samedi soir 36 tués et 266 personnes portées disparues. Alors que des plongeurs ont découvert des corps dans l'épave, le capitaine a admis avoir retardé l'évacuation du navire pour des raisons de sécurité.

Lee Joon-Seok, 69 ans, a été arrêté vendredi avec deux autres membres de l'équipage du "Sewol". Il est violemment critiqué en Corée du Sud pour avoir ordonné aux 476 passagers à bord de rester sur leur siège "durant plus de 40 minutes", selon des témoignages de rescapés.

"A ce moment-là (durant les 40 minutes après le choc), les bateaux de secours n'étaient pas arrivés. Il n'y avait pas non plus de bateaux de pêche ou d'autres embarcations pour aider", a déclaré le capitaine. Il s'est exprimé samedi, la tête baissée et recouverte d'une capuche, selon des images télévisées.

"Les courants étaient violents et l'eau était très froide dans cette zone", a-t-il ajouté. "J'ai pensé que les passagers seraient emportés et se trouveraient en difficulté s'ils évacuaient dans le désordre, sans gilet de sauvetage. Et ça aurait été la même chose avec un gilet de sauvetage", a-t-il encore dit.

Cinq accusations

Lorsque le ferry a commencé à piquer du nez, il était trop tard. Les passagers ne sont pas parvenus à ramper le long des couloirs penchés, alors que l'eau s'engouffrait.

Le capitaine doit répondre de cinq accusations, dont celles de négligence et de violation du droit de la mer. Il lui est également reproché d'avoir abandonné le navire alors que des centaines de personnes se trouvaient encore à bord, piégées.

Le dernier bilan publié tôt dimanche (en soirée samedi en Suisse) fait état de 36 décès et 266 disparus. Aucun rescapé n'a été retrouvé depuis la matinée de mercredi.

Filets autour du ferry

Les plongeurs ont retiré les premiers corps du ferry ont annoncé les gardes-côtes peu avant minuit (heure locale). Ils ont brisé le hublot d'une cabine de passagers et en ont extrait trois corps, a dit un responsable des gardes-côtes. Tous trois étaient équipés d'un gilet de sauvetage.

Des filets vont être établis autour de l'épave du "Sewol" afin d'empêcher les corps de dériver, a aussi ajouté le responsable des garde-côtes. Les 174 survivants ont été récupérés très vite après le naufrage.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus