Le gouvernement chinois soupçonne un attentat-suicide

Le gouvernement chinois soupçonne que l'incendie d'une voiture sur la place Tiananmen lundi était un attentat-suicide, ont rapporté des sources. Les violences ont fait cinq tués et une quarantaine de blessés.

Cinq personnes ont trouvé la mort lorsqu'un véhicule a percuté des piétons avant de prendre feu près de l'entrée de la Cité interdite et du portrait géant de Mao Zedong.

Les autorités chinoises n'ont fait aucun commentaire sur les raisons de l'explosion.

Mais, selon une source proche du dossier, "cela ressemble à une attaque suicide préméditée". Cette source a requis l'anonymat pour éviter de s'exposer.

Trois personnes qui se trouvaient à bord de la voiture sont décédées ainsi que deux touristes qui se trouvaient sur la célèbre place, lieu de la contestation réprimée dans le sang en 1989.

La police de Pékin a elle annoncé lundi soir qu'elle recherchait deux suspects originaires du Xinjiang, province troublée de l'ouest de la Chine, en liaison avec "un incident majeur".

/SERVICE


Actualisé le