Le "violeur des campings" condamné à treize ans de réclusion

Le "violeur des campings", jugé à huis clos dans le sud de la France pour une série de viols et d'agressions sexuelles sur des mineures de 6 à 17 ans, a été condamné à treize ans de réclusion. Le parquet avait requis quinze ans, dont dix de sûreté.

La cour a assorti son verdict d'une peine de sûreté des deux tiers et d'une injonction de soins. Sébastien Dutheil, un carreleur de 33 ans déjà condamné en 2000 pour agression sexuelle, était jugé pour deux viols, neuf agressions et tentatives d'agressions sexuelles commis entre 2010 et 2012 sur des fillettes surprises de nuit dans des campings.

L'affaire avait eu un important retentissement médiatique, accentué par la nationalité étrangère de plusieurs victimes. Parmi elles figuraient une fillette allemande, une adolescente belge et une jeune Néerlandaise.

La défense, qui ne contestait pas les faits, a insisté sur la personnalité "fragile" de Sébastien Dutheil, sa pleine coopération à l'enquête et les remords qu'il a exprimés dès l'ouverture de l'audience, mercredi.

Prédacteur sexuel

Prenant la parole en dernier, l'accusé a "dit aux victimes qu'il était très conscient d'avoir détruit leur vie, les larmes aux yeux. Il semblait sincère", a expliqué Me Guillaume de Palma, qui défend deux parties civiles.

Au cours de l'instruction, ce jeune homme dégarni et légèrement voûté avait révélé spontanément plusieurs agressions dont les enquêteurs n'étaient pas saisis. Au total, il estime en avoir commis "dix à vingt".

L'avocat général l'a qualifié de "prédateur sexuel", évoquant les "actes de repérage": recherches sur internet concernant le "viol d'enfants", l'emplacement ou le plan des campings.

/ATS


Actualisé le