Législatives partielles en Thaïlande

Des élections législatives partielles se sont tenues dimanche en Thaïlande. Elles sont intervenues après que le scrutin du 2 février a été perturbé par l'opposition face à laquelle les "chemises rouges" pro-gouvernementales se mobilisent en menaçant de marcher sur Bangkok.

Le scrutin de dimanche s'est tenu dans 101 circonscriptions, dans cinq provinces, où sont inscrits quelque 120'000 électeurs, a indiqué un membre de la Commission électorale, Somchai Srisutthiyakorn.

L'élection s'est déroulée "pacifiquement (...), sans problème", a-t-il assuré, précisant tout de même qu'une poignée de manifestants avaient accueilli les électeurs au son des sifflets - devenus leur bruyant signe de ralliement - dans la province de Rayong.

Les électeurs étaient peu nombreux à Phetchaburi - une des provinces au sud de Bangkok, fief de l'opposition - selon un journaliste de l'AFP, sans signe visible d'obstruction par les protestataires.

Pas de résultats avant avril

Les manifestants, qui veulent remplacer le gouvernement par un "conseil du peuple" non élu, ont empêché le déroulement du scrutin dans 10% des bureaux de vote le 2 février.

La Commission électorale a fait savoir qu'elle ne proclamerait pas les résultats avant que l'élection ne se soit tenue dans toutes les circonscriptions et fixé au mois d'avril la date-limite pour les organiser.

D'ici là, la Première ministre Yingluck Shinawatra reste en fonction avec des prérogatives très réduites. Selon le code électoral thaïlandais, 95% des 500 sièges à la chambre basse du Parlement doivent être pourvus pour permettre la constitution d'un nouveau gouvernement.

Succession du roi

L'opposition, qui n'a pas remporté d'élections générales depuis vingt ans, jure de chasser du pouvoir Yingluck Shinawatra. Elle est considérée comme la marionnette de son frère Thaksin, qui l'a précédée dans ses fonctions avant d'être victime d'un coup d'Etat en 2006.

Ils ont commencé dimanche à démonter leurs campements et leurs barrages dans la capitale après avoir annoncé leur intention de se replier provisoirement dans le grand parc Lumpini.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes