Les Anglais avalaient des cuisses de grenouilles avant les Français

Les Anglais mangeaient des cuisses de grenouilles bien avant que les Français n'en flairent seulement la possibilité, affirment des archéologues britanniques. Ces révélations risquent d'ébranler un mythe et de révolutionner les appellations traditionnelles.

La Grande-Bretagne possède jusqu'à 8000 ans d'avance sur les gastronomes français, pourtant appelés "Froggies" (mangeurs de grenouilles) de l'autre côté de la Manche, et traditionnellement considérés comme précurseurs en la matière, selon ces archéologues de l'Université de Buckingham.

Ils se basent sur des fouilles effectuées aux environs du célèbre site mégalithique de Stonehenge où ils ont retrouvé, aux côtés d'arêtes de poisson et de restes d'auroch, l'ancêtre du bovin, des os de cuisse de grenouilles datant de 7596 à 6250 avant notre ère.

A la connaissance d'un des chercheurs, David Jacques, il s'agirait d'un record mondial, propre à ridiculiser la France où les cuisses de grenouilles sont apparues sur la carte des menus au XIIe siècle seulement.

"Cuisses de grenouille, auroch, sanglier, cerf, chevreuil et noisettes, suivis de saumon et de truite, pour finir sur des myrtilles: il semblerait que voilà des milliers d'années les gens dégustaient sur ce site des menus dignes de Heston Blumenthal", a commenté David Jacques, en référence au célèbre triple étoilé chef britannique.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes