Les Iles Marshall poursuivent en justice les puissances nucléaires

Les Iles Marshall vont poursuivre neuf puissances nucléaires, dont les Etats-Unis, devant la Cour internationale de Justice (CIJ), a fait savoir vendredi le plus haut organe judiciaire des Nations unies. Ces pays sont accusés de ne pas avoir abandonné "la course" à l'arme atomique.

Théâtre de nombreux essais nucléaires dans les années 40 et 50, le minuscule Etat du Pacifique a déposé jeudi devant la CIJ "des requêtes introductives d'instance contre neuf Etats différents", a indiqué la Cour dans un communiqué.

Les Iles Marshall accusent la Chine, la Corée du Nord, la France, l'Inde, Israël, le Pakistan, la Russie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis de ne pas "s'acquitter de leurs obligations relatives à la cessation de la course aux armes nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire".

La Cour a toutefois précisé n'avoir admis que les plaintes contre le Royaume-Uni, le Pakistan et l'Inde, car ces trois nations ont accepté par le passé la compétence obligatoire de la CIJ. Les autres plaintes ne seront examinées que si les gouvernements des pays visés donnent leur accord.

Atoll de Bikini

"Les Iles Marshall sont particulièrement conscientes des graves conséquences que peuvent avoir les armes nucléaires", a expliqué le gouvernement marshallais dans le document soumis à la Cour.

Minuscule nation de 55'000 habitants, les Iles Marshall ont été le théâtre de 67 essais nucléaires américains entre 1946 et 1958, sur les atolls de Bikini et Enewetak.

L'Etat du Pacifique ouest estime que les pays ayant signé le traité de 1968 sur la non-prolifération des armes nucléaires ne respectent pas leurs engagements. Quant à la Corée du Nord, Israël, le Pakistan et l'Inde, qui n'ont pas signé le traité, les Iles Marshall avancent qu'ils ne respectent pas le droit international coutumier découlant du traité.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes