Les Kurdes repoussent un nouvel assaut jihadiste à Kobané

Les forces kurdes défendant la ville syrienne de Kobané ont repoussé un nouvel assaut des jihadistes de l'Etat islamique (EI), a indiqué dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Elles attendent les premiers renforts de peshmergas irakiens qu'elles espèrent en début de semaine.

Pour la quatrième nuit consécutive, les jihadistes ont échoué à prendre le contrôle d'un quartier du nord de Kobané proche de la frontière avec la Turquie. L'EI se focalise sur ce lieu "afin d'assiéger" les combattants kurdes "dans la ville, couper leur route d'approvisionnement et les empêcher d'évacuer leurs blessés vers la Turquie", selon l'ONG basée à Londres.

Les combats se sont en outre poursuivis dans la nuit dans deux secteurs du nord-est de la ville, Souk el-Hal et Kani Arabane, ainsi que sur le front sud, où sept jihadistes ont été tués, a précisé l'OSDH, qui s'appuie sur un large réseau d'informateurs sur le terrain.

Aide des peshmergas

Les Kurdes, déjà soutenus par des rebelles syriens, se préparent à recevoir dans les prochains jours l'aide de peshmergas, des combattants du Kurdistan irakien que la Turquie a autorisés à transiter par son territoire.

En 40 jours depuis le début de l'offensive de l'EI, la "bataille de Kobané" a fait plus de 800 morts, dont 481 jihadistes, 302 combattants kurdes et 21 civils, selon un décompte de l'OSDH qui ne prend pas en compte les victimes des frappes de la coalition.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus