Sondages contradictoires à 5 jours du référendum en Ecosse

A cinq jours du référendum sur l'indépendance écossaise, des sondages contradictoires publiés samedi laissent présager un scrutin très ouvert le 18 septembre. Deux enquêtes donnent aux partisans du "non" un avantage de huit ou six points sur les indépendantistes.

Un troisième sondage n'accorde que deux points d'avance aux unionistes. Mais selon une enquête ICM pour le "Telegraph", ce sont les indépendantistes qui devraient l'emporter avec 54% des voix, contre 46% aux loyalistes.

Un sondage de l'institut Survation pour le compte de "Better Together", qui coordonne la campagne des partisans du maintien de l'Ecosse au sein du Royaume-Uni, crédite au contraire le "non" de 54% des intentions de vote contre 46% pour les séparatistes.

Une autre enquête, réalisée pour l'"Observer" par l'institut Opinium, donne 53% des voix aux loyalistes et 47% aux partisans de l'indépendance. Selon l'institut Panelbase, pour le "Sunday Times", le "non" à l'indépendance recueillerait 51% des voix.

Il y a une semaine, un sondage YouGov avait donné pour la première fois le camp du "oui" en tête des intentions de vote, provoquant la vive inquiétude des autorités britanniques. Ces nouvelles enquêtes d'opinion apportent du baume au coeur aux adversaires de l'indépendance, qui manifestaient samedi dans les rues d'Edimbourg.

L'Ordre d'Orange de la partie

Quelque 12'000 loyalistes écossais et nord-irlandais ont pris d'assaut les rues pour marquer leur attachement au maintien de l'Ecosse au sein du Royaume-Uni.

L'Ordre d'Orange, fondé en 1795 pour protéger les intérêts de la communauté protestante en Irlande, participait au rassemblement. Ses dirigeants ont expliqué qu'ils se sentaient tenus de manifester aux côtés de leurs "frères écossais".

La plupart des militants orangistes étaient en tenue d'apparat, drapeau de l'Union Jack au vent. Ils étaient accompagnés de dizaines de fanfares militantes arrivées de toute l'Ecosse (une terre comptant 32% de protestants et 16% de catholiques) et de l'Irlande du Nord voisine.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus